Nouvelles

Géoparc de l’UNESCO sera crée sur le Baïkal

Le plan du “Géoparc Baïkal de l’UNESCO” comprend plusieurs centres consacrés à différents domaines. Par exemple, Buguldeika deviendraun centre géophysique et géologique. Le conservateur scientifique sera l’Institut de la croûte terrestre de la DS ASR (La division sibérienne de l’Académie des sciences de Russie). Elantsy sera un centre pour les géographes, et l’Institut de géographie de la DS ASR sera le conservateur, qui est le chef de file dansl’étude des paysages et de l’influence des process usanthropiques modernessureux. Le village de Chernorud sera le centre de la géologie. Danscesens, des co-leaders sontprévus: l’Institut de la croûteterrestre de la DS ASR, l’Institut de géochimie de la DS ASR et les universités, où existent des directions géologiques et géographiques: l’Université d'État d’Irkoutsk et l’Université technique de recherche d’Irkoutsk. Dans la région de Sahurty, il y aura uncentre de recherchearchéologique. Sur l’îled’Olkhon, dans le village d’Uzury, situéprès de l’endroit le plus profond du lac Baïkal, ilestprévud’étudierl’eau et les hydrobiotes. Le début du projet de création du “Géoparc de Baïkal de l’UNESCO” estprévu pour octobre 2017.

Le projet du Géoparc de Baïkal de l’UNESCO a étécréégrâce à la cooperation internationale et à l’échanged’expériences avec la France et, selon les scientifique sassurent, adapté aux conditions de la region Baïkal, visant le développement du tourisme cognitif et éducatifdans le Baïkal. Le projetpermettra non seulement de préserver les resources naturelles du lac unique, maisaussi d’éliminer les traces d’impacts anthropiques défavorablessur le site du patrimoinemondial de l’UNESCO. Le centre scientifique d’Irkoutsk de DS ASR est prêt à remplir la function scientifique et organisationnelle, ce qui représente environ 30% de tous les travaux.


Source: Service de presse Rosnedra (l’Agencefédérale pour l'utilisation du sous-sol)

Опубликовано: 17 October 2017