Nouvelles

La Liste Rouge de la Fédération de Russie est réimprimée

“Un événement historique pour toute la communauté de protection de l’environnement a eu lieu. Pour la première fois dès 1997 la Liste Rouge est réimprimée en Russie. La Liste Rouge, ce n’est pas simplement la liste des espèces, masi c’est un intrument de protection des animaux qui fournit la possibilité de lutter avec les braconniers et tous ceux qui s’occupe du marché illégal d’animaux sauvages et leurs dérivés”, — a souligné Serguey Donskoy.

Pour élaborer des propositions et des reccomendations, contribuantes à la prise de décisions liées avec la tenue de la Liste Rouge de la Fédération de Russie, une Commission est créée dont l’Ordonance est ratifiée par l’ordre du Ministère de la nature du 07.09.2015.

Pendant les années 2015-2017 la Commission a travaillé sur le projet des Listes des objets de la faune inscrits dans la Liste Rouge de la Fédération de Russie et exclus d’elle. Le projet de l’ordre était renvoyé pour l’adoption dans le Ministère de l’agriculture et pour la préparation de l’avis dans l’Académie des sciences russe. L’ordre correspondant, qui contient les listes des objets rares et en voie de disparition inscrits dans la Liste Rouge de la Fédération de Russie et exclus d’elle, a été signé par le chef du Ministère de la nature Serguey Donskoy.

Tous les espèces, les sous-espèces et les populations de la fauna ont reçu une note pratiquement unanime pendant la dicussion d’experts aux réunions de la commission correspondante sur les espèces rares.

En particulier, dans la nouvelle rédaction de la Liste Rouge, en outre de l’hyène rayée, le phoque moine et le saïga, sont incluses telles espèces d’objets de la fauna comme le zokor de Transbaïkal, le spermophile tacheté, le porc-épic indien, la barbastelle européenne et d’autres. Sont exclus de la Liste Rouge de la Fédération de Russie : le papillon semi-apollon, le poisson mandarin (perche chinoise), la carpe prédatrice, le silurus soldatovi et la pie-grièche grise.

La décision sur les espèces discutables (l’ours noir du Tibet, les sous-espèces de la renne d’Europe, l’oie cendrée, plusières espèces de l’oie de moisson, le canard chipeau, le chamois du Caucase, le cerf rouge du Caucase, l’ibex de Sibérie et la tourterelle des bois) sera prise après les recherches additionnelles selon les résultats de la discussion à la Commission sur les animaux, les plantes et les champignons rares et menacés compte tenu de la plénitude et la consistance de l’information.


Source: le Service de presse du Ministère de la nature de la Russie

Опубликовано: 09 January 2018